Notre histoire

Les débuts

En 1884, Gustave Bouvet fonde son petit atelier familial à Chanu en Normandie.
Il débute son activé en tant que forgeron indépendant en traitant la forge pure de « repoussé au marteau* ».

En 1925, Henri Bouvet succède à son père et se spécialise en tant que ferronnier du bâtiment en confectionnant divers types de ferrures décoratives suivant les plans de ses clients, en sauvegardant le savoir-faire traditionnel et artisanal de la famille.

*travail du métal quel qu’il soit, or, argent, cuivre, fer, plomb, réduit en feuilles de faible épaisseur pour lui faire prendre ensuite, sous les coups de marteau, toutes sortes de formes.

Les années 1950

Un peu plus tard, une seconde éventualité se précise, celle de fournir au mobilier rustique, une grande variété de ferrures inspirée du style « art nouveau » en vogue durant cette période.

L’établissement élargit donc son offre en fabricant entre autres des poignées et boutons de porte, des rosaces, ainsi que des pentures et porte-chapeaux ou encore des entrées de boîtes aux lettres en fer forgé.

À droite, planche extraite du
catalogue Henri Bouvet 1950
Béquilles et boutons en fer forgé.

Les années 60-70

En 1969 Henri Bouvet disparaît et lègue l’atelier à ses deux fils, Jean et Alain Bouvet. Ils prennent alors la direction de l’entreprise, en particulier Jean Bouvet, qui dispose d’une certaine sensibilité à l’art. Ce dernier décide de diversifier leurs gammes en créant de nouveaux modèles aux styles variés de type retro ou plus classique afin de cibler une clientèle à la recherche de poignées de caractères et avant-gardistes.

À gauche, Jean bouvet et des
planches créatives de l'époque

Les années 80 à 2000

De gauche à droite :
Mr Fourel responsable technique de la
société, Alain Bouvet, et Jean Bouvet.

Durant les années 1980 à 2000, Bouvet se donne pour objectif de moderniser ses gammes et ses finitions afin de répondre au maximum aux différents désirs de ses clients.

Les poignées Nevers, Aquitaine, Bourgogne, Languedoc et Bellac deviennent rapidement les modèles les plus populaire.

À partir de 2010

Au cours de ces dernières années, Bouvet a su mettre à profit sa force de création incessante en ayant le souhait de produire de nouveaux modèles ciblant par exemple les enfants ou encore en concordant design contemporain et innovations techniques.

Aujourd’hui

Bouvet reste une des rares entreprises en France qui continue à forger ses poignées à la main et qui dispose d’une aussi large palette de finitions.

Sa maîtrise du métier et ses modèles mythiques ont fait de Bouvet sa renommée.

A ce jour, sa créativité est démontrée notamment de par l’évolution de ses réalisations tout comme sa nouvelle collection de poignées Néoforge qui met en avant un style design et épuré inspiré de l’architecture toujours souligné par le geste confirmé du forgeron.